Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FOCALE LIVRE : HOPE : UNE HISTOIRE D’AMOUR

25 Octobre 2017, 11:17

Que ta vie soit belle mon amour, aussi belle que celle que tu m’as donnée. Ce fut un privilège de te connaître.

Hope , mon amour,

Si tu as ouvert cette valise, c’est que nous aurons accompli une prouesse impossible.

Quel étrange paradoxe d’avoir le cœur si lourd en rédigeant ces mots et plein d’espoir que tu les lises à jour.

Ce que nous croyons a peu d’importance, c’est la façon dont nous aimons qui fait de nous ce que nous sommes. Je croyais que l’on aimait adulte comme on avait été aimé enfant, je me trompais, le véritable amour consiste à donner ce dont on a manqué, sans retenue ni crainte, je l’ai appris de toi.

Lorsque les derniers soirs viendront, je serai là à te regarder respirer, j’écouterai les bruits de ta présence pour ne jamais les oublier. Je poserai ma tête sur toi pour m’imprégner de l’odeur de ta peau et me souvenir qu’aux jours où tu riais, lorsque nous faisions l’amour, collé à la moiteur de tes seins, j’étais un alchimiste de la vie.

La mort est un sacrilège qui est entré dans nos vies, les emportant ensemble. Après toi, je remuerai la terre à la recherche de quelques poussières d’amour et d’humanité, deux inconnus se tenant par la main me rappelleront à nous. J’irai à la brocante du dimanche retrouver nos pas, nos doutes et nos désirs.

Je sais que tu as plus peur que moi qui reste que pour toi qui t’en vas. Tu me demanderas de continuer à vivre, d’aimer encore. J’ai bien vu que tu luttais pour cela, que tu engageais tes dernières forces pour me laisser le temps d’apprendre, mais comment regarder le monde sans te voir à mes côtés, quelle clarté se posera sur mes jours sans tes rires pour les éclairer, quel livre méritera d’être lu sans pouvoir te le raconter ? Il paraît que le sens de la vie est fait des sens que la vie nous donne. Comment sentir sans ton odeur, entendre sans ta voix, voir sans ton regard, toucher sans tes mains et goûter sans ta peau. Comment vivre sans toi ?

Je sais que tu me feras promettre de ne rien céder à la mort, de ne pas lui faire l’offrande de tout l’amour que tu m’as donné. Quand tu passeras dans ses bras, demande lui que le temps passe vite, que je puisse remonter au pas de la vieillesse ces rues où nous courrons ensemble, souriant à l’idée de te rejoindre bientôt. Dis-lui que notre amour est plus fort qu’elle puisqu’il nous survivra.

Tu es la femme que je n’avais jamais osé espérer dans mes rêves les plus fous. Tu vois, finalement, c’est toi qui fus l’alchimiste de ma vie. J’ignore combien d’années ce seront écoulées depuis le jour où nous avons quitté cette île, main dans la main. Mais sache que pas un matin je n’aurais ouvert les yeux sans te dire bonjour, et pas un soir je ne les aurais fermés sans avoir vu ton visage. Si tu lis ces mots, à mon tour de te demander de me faire une promesse. Aime, de tout ton cœur, sans retenue et sans regret. Nous avons été heureux et cela implique certains devoirs à l’égard du bonheur.

Que ta vie soit belle mon amour, aussi belle que celle que tu m’as donnée. Ce fut un privilège de te connaître.

Je t’aime.

Ton Josh.

 

Extrait du livre de Marc Lévy : l’horizon à l’envers paru chez Pocket en 2017.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page