Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que retenir de la COP26 ?

15 Novembre 2021, 20:04

COP 26 : Que retenir ?

À Glasgow, la COP26 a fermé ses portes. La conférence a connu une affluence record.

Mais le succès d’une COP ne se mesure ni au nombre de ses participants, ni à celui des déclarations produites. Il se juge à sa capacité d’accélérer l’action climatique sur le terrain.

En la matière, que peut-on retenir de cette 26e édition ?

Un accroissement timoré des objectifs de réduction d’émissions

Le rendez-vous de Glasgow constituait un point d’étape important dans le calendrier de l’accord de Paris signé en 2015 lors de la COP21. Tous les pays participant à l’accord devaient en effet actualiser leurs « contributions nationales », autrement dit leurs objectifs de réduction d’émission de gaz à effet de serre à l’horizon 2030.

COP 26 : Adoption d'un « pacte de Glasgow » pour accélérer la lutte contre le réchauffement

Ouverte le 31 octobre, la COP26 a joué les prolongations ce samedi, comme beaucoup d’autres COP avant elle. Avant la tombée de rideau sur le Scottish Event Campus de Glasgow, après quinze jours intenses de négociations, les 197 pays membres de la Convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques (Cnucc) se sont enfin mis d’accord sur les textes de décisions finales qui récapitulent ce sur quoi ils se sont engagés à Glasgow.

La COP26 a adopté ce samedi un texte commun destiné à accélérer la lutte contre le réchauffement climatique, mais sans assurer de le contenir à 1,5°C ni répondre aux demandes d’aide des pays pauvres. Baptisé « Pacte de Glasgow pour le climat », le texte a été adopté à l’issue de deux semaines de négociations éprouvantes, d’un coup de marteau du président britannique de la conférence mondiale sur le climat et après des changements de dernière minute introduits par la Chine et l’Inde sur la question des énergies fossiles.

COP 26 : Pour Greta Thunberg, la conférence s’est résumée à du « bla-bla-bla »

Après la conclusion d’un accord samedi à la COP26 de Glasgow (Royaume-Uni), la militante suédoise Greta Thunberg a déploré que la conférence se soit résumée à du « bla, bla, bla ». « Le vrai travail continue en dehors de ces salles. Et nous n’abandonnerons jamais, jamais », a déclaré sur Twitter la figure emblématique du mouvement Fridays for Future, à l’issue de la conférence mondiale sur le climat.

Quelques jours auparavant, la militante avait prévenu qu’un accord qualifié « de "petits pas dans la bonne direction", "faire quelques progrès" ou "gagner progressivement" équivaut à perdre ». Interrogée par l’AFP mi-octobre, GretaThunberg craignait déjà que, malgré son caractère « crucial » pour l’avenir de la planète, la COP26 n’apporte « pas de grands changements ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page